29/7/19 : Île Maurice : Casela parc zoologique (5/6)

Bonjour à toutes et tous et bienvenue sur mon blog.

 

25/7/19 : ÃŽle Maurice : Casela parc zoologique (4/6) - Blagues diverses

 

 

Nous continuons notre balade au parc zoologique Casella à l'Île Maurice 5/6, voyage que j'ai fait à Maurice en famille (famille du côté de mon mari) en avril 2018 et ce jour je vous emmène découvrir l'univers des girafes mais également d'autres animaux etc...

 Tout d'abord une vidéo KIZOA (n'oubliez pas d'activer le FLASH PLAYER et ensuite AUTORISER le FLASH PLAYER et je vous mettrai aussi le lien direct si vous préférez regarder la vidéo dans un autre onglet).

http://www.kizoa.fr/Montage-Video/d275602232k3319286o2l1/casela-maurice-5-sur-6

 

Quelques photos

29/7/19 : Île Maurice : Casela parc zoologique (5/6)

 

Coucou ma belle, t'as de beaux yeux tu sais !!!!! 

 

29/7/19 : Île Maurice : Casela parc zoologique (5/6)

 

Histoire et évolution de la girafe
La girafe fait partie de l’ordre des artiodactyles. Ce sont des ongulés dont les sabots comportent un nombre pair de doigts.
La girafe et l’okapi sont les seuls représentants actuels d’une même famille : les girafidés.

Les ancêtres de la girafe
Les artiodactyles sont apparus à l’Eocène inférieur, il y a environ 50 millions d’années. Mais, les ancêtres directs de la girafe ont commencé à peupler l’Europe et l’Afrique 30 millions d’années plus tard, au Miocène supérieur.

Au début du Miocène, les faunes d’Europe et d’Asie étaient grossièrement semblables. Les petits ruminants primitifs sans cornes avaient donné naissance à plusieurs lignages distincts d’espèces de plus grande taille dont les premiers girafidés comme Giraffokeryx.

Les girafidés ont probablement un ancêtre commun avec les bovidés. En effet, la girafe est un ruminant. Elle régurgite les aliments imprégnés de salive et de sucs digestifs afin de les mastiquer en plusieurs fois.

Les girafidés étaient prospères du Miocène jusqu’à une époque assez récente. Aujourd’hui, il ne subsiste que deux genres :

La girafe africaine (Giraffa camelopardis)
L’okapi (Okapia johnstoni).


Une famille prospère

Paleotragus avait deux petites cornes au-dessus des yeux et son pelage portait des bandes horizontales.
Son apparence était plus proche de celle de l’okapi.

Une autre espèce éteinte, Giraffokeryx punjabiensis, a vécu il y a environ 5 millions d’années en Asie, en Europe et en Afrique.
Ses ossicônes étaient plus longues que celle de la girafe actuelle.

A la fin du Miocène, dans l’Ancien Monde, il y eut un déclin chez les brouteurs de feuilles tels les girafidés.
Mais de nouveaux groupes apparurent. Des espèces à très long cou entrèrent en scène en Afrique et des sivathères, à cou court, ressemblaient à l’élan en Asie.
Les sivathères avaient d’énormes ossicônes ramifiés. Ils devaient ressembler davantage à des cerfs qu’à des girafes.

Deux lignées d’évolution

C’est au cours du Pliocène, entre 2 et 7 millions d’années avant notre ère, que l’on situe la fracture entre deux lignées d’évolution.

Avec l’apparition des premières savanes africaines, les gros girafidés tels le Sivatherium, durent s’adapter aux nouvelles ressources.

Certains choisirent de brouter les feuillages inférieurs. D’autres, les véritables ancêtres de la girafe, se concentrèrent sur la cime des arbres, se créant ainsi un monopole qui assura leur survie.

La girafe: un animal vénéré
La taille exceptionnelle de la girafe et son élégance ont toujours fasciné l'homme. Jules César en fit un symbole de ses conquêtes africaines; au XVe siècle, les princes florentins comme l'empereur de Chine en agrémentèrent leurs jardins.

Dans toute l'Afrique, on a retrouvé des bas-reliefs représentant la girafe. De très anciennes peintures rupestres mises à jour dans le désert du Sahara représentent des girafes attaquées à l'arc et à la lance par les indigènes.

Chez les Arabes du Soudan, si un cavalier arrivait à battre à la course une girafe, deux fois le même jour, il devenait "digne d'un roi". Un chasseur qui réussissait à tuer une girafe méritait le respect de tous.

Enfin, des pouvoirs magiques ont, depuis toujours, été attribués à la girafe. Ses ruades sont craintes par les lions et sa peau fait donc d'excellents gris-gris contre les félins. Dans certaines tribus, la queue de la girafe était un attribut de pouvoir pour les chefs de haut rang.

http://www.dinosoria.com/histoire_girafe.htm

 

29/7/19 : Île Maurice : Casela parc zoologique (5/6)

 

Oh les beaux sabots !!!!!

 

29/7/19 : Île Maurice : Casela parc zoologique (5/6)

 

Quelle élégance !!!

 

29/7/19 : Île Maurice : Casela parc zoologique (5/6)

 

 

29/7/19 : Île Maurice : Casela parc zoologique (5/6)

 

 

Une petite pause sur ce banc !!!

 

 

29/7/19 : Île Maurice : Casela parc zoologique (5/6)

 

FIN 5/6

 

29/7/19 : Île Maurice : Casela parc zoologique (5/6)

 

Maintenant nous allons retourner sur mon île (Réunion) avec ce beau diapo de mon île 

Il faut cliquer sur les flèches pour avancer ou reculer, ensuite neige à la Réunion et climat à la Réunion

 

 

ARTICLE du mercredi 05 Juin 2013 de http://www.ipreunion.com

Avec quelques photos, pour voir toutes les photos il faut cliquer sur le lien ci-dessus.

En 10 ans il a neigé plusieurs fois sur La Réunion

Au petit matin, le mardi 4 juin 2013, le Piton des Neiges, sommet de la Réunion, s'est couvert d'une parure de givre immaculé. Il ne s'agissait pas de neige mais d'un "petit saupoudrage de particules glacées", selon l'expression des météorologues. Le spectacle était quand même très beau, même s'il n'a pas atteint l'intensité de l'épisode d'août 2003 où de la neige, de la vraie, était tombée sur le Piton des Neiges et sur la région du volcan. Entre ces deux dates il y a eu au moins deux chutes de "particules glacées". Images d'une décennie où il a neigé et givrer sur La Réunion

 


 

 

Avant ce 4 juin 2013, il avait neigé en septembre 2007 sur les hauts de l’île. Un an plus tôt, résultat de la conjugaison d'une importante masse d'air froid et de précipitations continues, des flocons de neige étaient tombés sur la région du volcan dans la nuit du lundi 9 au mardi 10 octobre 2006. Elles s’étaient produites alors qu’une éruption était en cours au Piton de la Fournaise.

Les plus grosses chutes neigeuses de la décennie ont été enregistrées en 2003. Un épisode remarquable par son ampleur, selon Philippe Caroff. Cette année là vers 16 heures, le vendredi 1er août, des gros flocons s'abattaient sur le Piton des Neiges et sur la région du Piton de la Fournaise. Les précipitations s'étaient poursuivies dans la nuit de vendredi à samedi. Au petit matin entre 3 et 5 centimètres de neige recouvraient les sommets. Le tapis blanc était visible de plusieurs points géographiques de l'île, Saint-Denis, le Port et le Maïdo notamment.

 

undefined

D'autres chutes de neige avaient été enregistrées au Piton des Neiges fin juillet 2001 et le 5 juillet 2000, ainsi qu'au volcan le 2 septembre 1993 et dans la nuit de 25 au 26 septembre 1988.

 undefined

 

Vous êtes beaucoup à me demander le climat qu'il y a à l'Île de la Réunion, alors voici un résumé ci-dessous. Actuellement nous sommes en hiver austral.

 

29/7/19 : Île Maurice : Casela parc zoologique (5/6)

 

CLIMAT A LA RÉUNION

L’hiver austral, qui culmine de mai à octobre se traduit par des températures un peu plus fraîches, de 22 à 24° sur les rivages de l’océan Indien, qui sont loin d'être rigoureuses sur le littoral. Même la nuit, le thermomètre descend rarement en-dessous les 20°. L'eau du lagon, quant à elle, avoisine les 22°.
A de rares exceptions près, les arbres ne perdent pas leurs feuilles et les espèces végétales se relaient pour fleurir.
Dans les "hauts", au cœur des montagnes, les températures varient entre 5° et 15°.

 

L’été austral culmine de novembre à avril, avec des températures diurnes supérieures à 30° sur les côtes. Les précipitations peuvent être importantes, bien que concentrées sur de courtes périodes. C’est également la saison des cyclones tropicaux, une ou deux fois par an en moyenne et durent une journée. Pendant cette période, vous apprécierez les cascades et la végétation, particulièrement spectaculaires, les fruits exotiques sur les étals des marchés, le bien-être dans les eaux chaudes du lagon protégé par une barrière de corail.

 

Inter-saisons

Les inter-saisons (avril-mai, octobre-novembre), ni trop chaudes ni trop humides, sont particulièrement agréables.

Variation de la température dans la journée

Les écarts de températures sont faibles entre le jour et la nuit, notamment au niveau de la mer. En cours de journée, les nuages s'accrochent sur les reliefs, créant une humidité favorable à la végétation. Pour profiter des points de vue et bénéficier d'un ciel dégagé, mieux vaut partir tôt.

Température de l'eau

La température de l’eau varie de 20 à 25° au cours de l’année, mais les eaux du lagon, peu profondes, sont encore plus chaudes.

Différents climats
Est/ Ouest : le versant oriental de La Réunion reçoit les pluies les plus importantes, alors que la côte ouest est beaucoup plus sèche.

Les Hauts/ les Bas : en altitude, la température peut chuter jusqu’à 0° et dépasse rarement les 25°, au cœur de l’été. A partir de 1.800 m, en juillet et août, les gelées sont fréquentes, en fin de nuit. Des températures négatives sont parfois enregistrées près des plus hauts sommets.


Température moyenne à Saint-Denis (niveau de la mer) : de 24° (août, mois le plus frais) à 30° (février, mois le plus chaud).
Température moyenne à La Plaine-des-Palmistes (1.200 m) : de 17° (août, en journée) à 24° (février).
Phénomène insolite sur une île tropicale : il peut exceptionnellement neiger à La Réunion ! Ce fut le cas début août 2003. Pendant trois jours, le sommet du Piton des Neiges a bien porté son nom. Un fin manteau blanc a également recouvert la région du volcan et les remparts, du piton Maïdo au Grand Bénare. Le phénomène s’est renouvelé en octobre 2006, avec une intensité moindre.
Tombée de la nuit
Le soleil se couche tôt : vers 19h en été, 18h en hiver.

Lever du soleil : 5h30 le 21 décembre (solstice d’été), 7h le 21 juin (solstice d’hiver).
Coucher du soleil : 19h le 21 décembre, 17h50 le 21 juin
C'est une invitation à se lever tôt pour profiter au mieux des paysages !

 

•*´¨`*•.¸¸.•*´¨`*•.¸¸.•*´¨`*•.¸¸.•*

 

Voilà c'est terminé pour ce jour, vous avez pu voir l'île soeur Maurice et la Réunion. Pour aller à Maurice on prend l'avion à l'aéroport de Gillot et il faut compter environ 40 minutes d'avion pour arriver à Maurice.

Distance vol Réunion Maurice : 231 km

  • Temps de vol Saint-Denis (Réunion) - Maurice : 40 minutes(moyenne).

 

 

 

Merci beaucoup pour vos commentaires à faire ICI, vos visites.

Je vous souhaite une délicieuse semaine gorgée de soleil et de bonheur.

Portez-vous bien surtout !

Gros bisous d'amitié de mon ti rocher.